La mission Saint Michel

L'association SOS Africa a été créée pour venir en aide aux missions d'Afrique. Dans un premier temps l'association a décidé d'aider la mission St Michel au Sud du Nigéria : 

La spécificité de la Fraternité Saint Pie X étant de répondre à la demande de catholiques qui souhaitent la liturgie traditionnelle et ce qui lui est connexe (catéchisme, etc), l’installation au Nigeria ne déroge pas à cette règle, et ce sont donc différents groupes de fidèles qui se sont constitués pour faire appel à ce ministère.

 

Le prieuré Saint Michel Archange de la Mission a été inauguré le 26 août 2012 à Enugu dans le sud du pays. Depuis décembre 2013, trois prêtres collaborent à ce magnifique apostolat. Les missionnaires aujourd’hui sont : le Père Peter Chrissement, prieur, le Père Pius Nanthambwe, missionnaire Malawite et le Père Antoine-Marie Claret.

 

Les missionnaires

 

Les Pères vont à tour de rôle assurer le ministère auprès de ces groupes. Il faut alors voyager en avion, partir trois ou quatre jours, faire le plus possible en très peu de temps. Quant à Enugu même, c’est principalement le catéchisme, les confessions, la chorale et la liturgie, la formation de pré-séminaristes, qui occupent l’emploi du temps. Le prieuré est actuellement installé dans une maison louée, assez vétuste et dont la plus grande salle n’est pas assez vaste pour accueillir tous les fidèles à la messe dominicale qui se célèbre donc sous le préau, dehors. C’est une Mission pleine d’avenir, les fidèles sont de bonne volonté. Reste à leur trouver un vrai prieuré pour aider l’expansion de la mission apostolique de ces Pères.

 

Les trois Pères ont tout de même la possibilité de visiter de temps en temps un village rural, et c’est peut-être là qu’ils se sentent le plus proche des anciens missionnaires! Des gens très simples, vivant pauvrement, sans eau courante ni électricité. Ils se rassemblent dans une chapelle de fortune faite de bambous et de tôles ondulées.

 

Ce qui marque le plus dans l’exercice de ces divers ministères, où qu’ils soient, c’est la foi profonde et la ferveur des catholiques (ainsi d’ailleurs que la religiosité naturelle des gens: très rares sont ceux qui se disent athées, et il est possible de parler religion dès la première conversation avec un inconnu).